Sara Forestier

Pays: France

Taille: 165 cm

Poids: 52 kg

IMC: 19.1 - Poids idéal 

L’actrice Sara Forestier est née le 4 octobre 1986 à Copenhague.

 

C’est en décidant à l’âge de treize ans d’accompagner une amie pour une audition que Sara Forestier fait son entrée dans le monde du spectacle.

 

 

Remarquée à l’issue de cet essai, elle enchaîne les petits rôles, notamment dans « Les Fantômes de Louba » en 2001 et « La Guerre à Paris » en 2002.

Au cinéma, elle fait des débuts sur les chapeaux de roue en incarnant Lydia dans « L’ Esquive » d’Abdellatif Kechiche, gros succès critique et public qui lui vaut le César du Meilleur espoir féminin en 2005 !
On la retrouve sous la direction de Claude Lelouch pour « Le Courage d’aimer », Michel Deville, pour qui elle incarne une jeune fiancée délaissée par son futur époux dans « Un fil à la patte », Bertrand Blier dans « Combien tu m’aimes ? » ou encore Alain Resnais pour « Les Herbes folles ».

La jeune comédienne s’illustre dans « Hell » aux côtés de Nicolas Duvauchelle, prête sa voix au film d’animation « Astérix et les Vikings » et tente une carrière à l’international en apparaissant au générique du « Parfum ».
Partenaire à deux reprises de Lorànt Deutsch dans « Jean de La Fontaine, le défi » et « Humains », Sara Forestier donne également la réplique à Pierre Richard dans la comédie « Victor » de Thomas Gilou.

Elle campe ensuite le rôle de France Gall dans le premier film de Joann Sfar : « Gainsbourg – (vie héroïque) », avec Eric Elmosnino dans le rôle-titre. Année de la consécration en 2011 puisqu’elle reçoit le César de la meilleure actrice pour son interprétation dans la comédie « Le Nom des gens » où elle partage l’affiche avec Jacques Gamblin !

Cette même année, elle change complètement de registre en s’affichant aux côtés de Roschdy Zem et Samuel Le Bihan pour les besoins du film policier « Une nuit » de Philippe Lefebvre.
La jeune femme fait à nouveau parler d’elle en 2013 avec sa performance de fille-mère dans « Suzanne » de Katell Quillévéré.
Elle obtient une nomination au César de la meilleure actrice grâce à ce rôle poignant !

La même année, Sara se bagarre avec James Thiérrée dans « Mes séances de lutte » de Jacques Doillon.
En 2015, la comédienne est à nouveau nommée pour le César de la meilleure actrice dans un second rôle pour « La Tête haute » d’Emmanuelle Bercot dans lequel elle interprète une mère indigne ne parvenant pas à élever ses enfants. L’année suivante, l’artiste change de registre et retourne à l’école dans la peau d’une institutrice dans « Primaire » d’Hélène Angel.

[Photo : skyrock.fr]

Loading...