Vincent Desagnat

Pays: Francia

Taille: 190 cm

Poids: 80 kg

IMC: 22.16 - Poids idéal 

L’acteur et animateur de télévision et de radio Vincent Desagnat est né le 9 mars 1976 à Paris.

 

Fils du réalisateur et scénariste Jean-Pierre Desagnat et frère de François Desagnat, également metteur en scène et scénariste, Vincent Desagnat décide dans un premier temps de s’orienter vers le dessin.

 

Il décroche ensuite un poste d’animateur sur Fun Radio et Radio Nova, puis fait la rencontre de Michaël Youn, avec qui il écrira et interprétera des sketchs dans l’émission matinale « Morning Live » diffusée sur M6.

Ses premières expériences cinématographiques, il les doit à son frère qui le dirige dans le court métrage « Calidoscopico » et à Edouard Baer qui lui offre un rôle dans « La Bostella ». Toujours avec Michaël Youn, Vincent Desagnat participe à ses « quatre cents coups » sur grand écran, en lui donnant la réplique dans comédie « La Beuze » en 2003 et en accomplissant « Les 11 commandements » l’année suivante.

Il partage ensuite l’affiche du film chorale « Le carton » avec Bruno Salomone et Armelle Deutsch.
L’acteur poursuit avec la comédie d’horreur « Les Dents de la nuit » en 2008, et la comédie « Cyprien » en 2009, dans laquelle il côtoie Elie Semoun.

La même année, il prête sa voix à un personnage du dessin animé les « Lascars », avant de retrouver en 2010 son partenaire de toujours Michael Youn dans « Fatal », un film parodiant les rappeurs et le milieu du showbiz.

En 2013, Vincent Desagnat est à l’affiche de la comédie « La Vraie Vie des Profs ». Un an plus tard, les réalisateurs Philippe Lacheau et Nicolas Benamou lui offrent le rôle de Ernest dans « Babysitting ». Avec ses 2,3 millions de téléspectateurs au box officie français, une suite intitulée « Babysitting 2 » est réalisée dans laquelle Vincent Desagnat reprend son rôle.

En 2016, l’acteur retrouve Nicolas Benamou pour son nouveau long-métrage « A fond » et sera de nouveau dirigé par son frère, François Desagnat, dans « Logement Partagé ».

[Photo : gq.fr]