Constance

Pays: France

Taille: 165 cm

Poids: 51 kg

Âge: 34 ans

Signe: Lion Lion

Constance Pittard est née le 3 août 1985 à Vieux-Moulin, un village de la forêt de Compiègne.

Passionnée par le théâtre, elle intègre le conservatoire d’art dramatique de Lille en 2003 après avoir joué près de 8 ans dans des troupes amateurs en Picardie.

Elle abandonne ensuite le conservatoire pour l’École du One Man Show à Paris, sous la direction de William Pasquiet qui la met en scène dans son premier one-woman-show « Je suis une Princesse, bordel ! » en 2007. Elle intègre l’équipe d’animation du Fieald également en 2007.

Après avoir refusé la sollicitation de l’émission « On n’demande qu’à en rire », elle accepte d’y participer le 2 décembre 2010 et devient une des pensionnaires de l’émission le 1er mars 2011 !

Dans cette émission, elle connaît un grand succès grâce à ses rôles de femmes névrosées, dans un registre axé sur la vulgarité, l’obscénité et la cruauté du monde féminin, univers qu’elle explore à travers un jeu intense et une grande diversité de rôles. Au dernier trimestre de l’année 2011, ce registre s’est orienté vers l’humour noir, témoignant de la contribution de Jérémy Ferrari à l’écriture de certains de ses sketchs.

Elle décide d’arrêter le jeu le 28 mars 2012 en refusant de participer au repêchage un lundi. Elle l’annonce sur la radio Le Mouv’ dans l’émission La Morinade en expliquant que « ce qu’elle a envie de défendre n’est plus en phase avec l’ambiance générale de l’émission » et fait notamment allusion à son dernier sketch du vendredi 23 mars avec lequel elle ne récolta que 58 points.

À partir de 2011, elle fait partie du casting des documentaires de Pascal Forneri pour France 3, ayant pour thème la chanson française. Elle y joue le rôle muet d’une jeune femme non identifiée des années 1960 dans SLC Salut les copains en 2011, puis du xxie siècle dans Ces chansons qui nous ressemblent l’année suivante.

Dès avril 2014, on la retrouvera sur Téva dans le programme court “Constance ou la gueule de l’emploi”. Depuis 2017, elle a sa propre chronique sur France Inter dans l’émission Par Jupiter. En août 2018, elle fait la une après avoir fini sa chronique seins nus alors que l’émission est filmée. Elle explique avoir fait ça suite à ses propos relatifs aux “scandales [qui] éclatent régulièrement en France quand les femmes osent allaiter leur bébé dans un endroit public” et ajoute vouloir “faire la nique à ces puritains moralisateurs qui nous disent qu’on est pervers avec notre peau qu’on aère alors qu’eux, ils ont juste un problème avec leur zizi”.

[Photo : nathalienicoloff.fr]

Loading...