Isabelle Carré

Pays: France

Taille: 168 cm

Poids: 56 kg

Âge: 48 ans

Signe: Gémeaux Gémeaux

L’actrice Isabelle Carré est née le 28 mai 1971 à Paris.

 

En 1988, pour son premier rôle au cinéma, Isabelle Carré est la fille de Daniel Auteuil dans « Romuald et Juliette » de Coline Serreau. Deux ans plus tard, elle est celle de Catherine Deneuve dans « La Reine blanche » de Jean-Loup Hubert.

 

C’est grâce à son rôle d’étudiante dans « Beau fixe » que l’actrice est remarquée en 1992, elle obtient d’ailleurs pour ce film la première de ses 3 nominations au César du Meilleur espoir féminin !
En 1997, l’actrice est de tous les plans dans « La Femme défendue », une performance qui lui vaut notamment le Prix Romy Schneider.

De plus en plus sollicitée, l’actrice participe au film de Jeanne Labrune dans « Ca ira mieux demain » et campe une mère junkie dans « Mercredi folle journée ». Cependant, c’est son émouvante composition d’amoureuse atteinte de la maladie d’Alzheimer dans « Se souvenir des belles choses » de Zabou Breitman qui lui apporte la consécration en 2002 !

Elle se lance ensuite un nouveau défi en tournant, alors qu’elle est enceinte, « Le Refuge », signé François Ozon. La même année, elle retrouve Benoît Poelvoorde, 5 ans après « Entre ses mains » dans « Les Emotifs anonymes », romance qui lui offre un rôle à la hauteur de sa délicatesse et de son talent comique.

L’année 2012 est particulièrement chargée pour Isabelle Carré, qui est à l’affiche de quatre films! On peut notamment la voir dans la comédie romantique « La Cerise sur le gâteau » et les comédies dramatiques « Du Vent dans mes mollets » et « Cherchez Hortense ».

Par la suite, Isabelle Carré se fait plus discrète sur les écrans en privilégiant davantage les “petits” films tels que les comédies « Cheba Louisa » où elle incarne une jeune femme se liant d’amitié avec Rachida Brakni et « Du Goudron et des plumes » de Pascal Rabaté dans lequel elle partage l’affiche avec Sami Bouajila.

En novembre 2014, la comédienne revient avec deux nouveaux projets puisqu’elle interprète la mère dépressive de Joséphine Japy dans « Respire » et campe d’autre part, la religieuse Soeur Sainte-Marguerite dans le drame « Marie Heurtin ».

En 2015, l’actrice retourne à la comédie avec « Les Chaises Musicales », le premier film de Marie Belhomme dans lequel elle prête ses traits à une jeune femme maladroite tombant amoureuse d’un homme dans le coma interprété par Philippe Rebbot.

[Photo : photo.programme-tv.net]

Loading...