Bernard Pivot

Pays: France

Taille: 171 cm

Poids: 67 kg

Âge: 83 ans

Signe: Taureau Taureau

Journaliste, animateur télé et président de l’académie Goncourt, Bernard Pivot est né le 5 mai 1935 à Lyon.

À l’âge de 10 ans, il est placé en pension religieuse au pensionnat Saint-Louis. Il se passionne pour le sport, ce qui fera « oublier » à ses maîtres sa médiocrité dans les autres matières, à l’exception du français et de l’histoire.

Il étudie au lycée Ampère puis suit des cours de droit à Lyon. le jeune Bernard Pivot s’inscrit ensuite à Paris au Centre de formation des journalistes en 1955. Il y rencontre sa future épouse, Monique Dupuis, avec qui il aura deux filles, Agnès et Cécile, et en sort vice-major de sa promotion.

Après un stage au « Progrès », à Lyon, il se forme au journalisme économique pendant un an, puis entre au « Figaro littéraire » en 1958. En 1971, l’hebdomadaire disparaît et Bernard Pivot devient chef de service au « Figaro ». Il quitte le journal en 1974 lorsque Jean D’Ormesson en devient directeur général.

Entre 1974 et 1977, il tient une chronique dans l’hebdomadaire « Le point ». Il est ensuite chroniqueur littéraire pour le « Journal du dimanche ».
De 1970 à 1973, Pivot tient une chronique quotidienne sur « Europe 1 ». Il travaille également pour la station « RTL » durant les années 1980. Il apparaît pour la première fois à la télévision le jour du nouvel an 1967, pour parler de Johnny Halliday et Sylvie Vartan. En 1968, il est invité par Jean Prasteau dans l’émission « À la vitrine du libraire » pour parler de la critique littéraire.

À partir d’avril 1973, il produit et anime l’émission « Ouvrez les guillemets », diffusée sur la première chaîne de l’ORTF.
À partir de 1991, Bernard Pivot présente « Bouillon de culture », qui traite de l’actualité littéraire, mais aussi de cinéma et de théâtre. En juin 2001, son arrêt provoque l’émoi dans le monde de l’édition et des médias.

En 1985, Pivot crée et présente « les championnats de France d’orthographe », puis « les championnats du monde d’orthographe », renommés « Dicos d’or ».
En octobre 2004, il est le premier non-écrivain élu à l’académie Goncourt. En janvier 2014, l’écrivain Edmonde Charles-Roux lui cède la présidence de l’académie !

En 1959 sort son roman « L’Amour en vogue ». Bernard Pivot évoque son parcours dans un abécédaire biographique, « Les Mots de ma vie », paru chez Albin Michel en 2011.
Au cours de sa carrière télévisuelle, Bernard Pivot remporte huit « 7 d’or » ! En 1983, le prix de la critique de l’Académie Française lui est décerné.

En 2001, Bernard Pivot est fait chevalier de l’Ordre national du Québec en reconnaissance de sa contribution au rayonnement des écrivains québécois en France.

[Photo : gqmagazine.fr]

Loading...