Claude Lelouch

Pays: France

Taille: 178 cm

Poids: 75 kg

Âge: 80 ans

Signe: Scorpion Scorpion

Le réalisateur, producteur, scénariste et cadreur Claude Lelouch est né le 30 octobre 1937 à Paris.

Abandonnant ses études, Claude Lelouch part effectuer des reportages dans le monde entier. Il fonde en 1960 sa propre maison de production, « Les Films 13 », et réalise son premier long métrage de fiction, « Le Propre de l’homme ».

Si ses essais suivants ne sont guère remarqués, il obtient un succès d’estime avec « Une fille et des fusils », inspiré des thrillers américains.
Mais c’est avec « Un homme et une femme », dans lequel Jean-Louis Trintignant et Anouk Aimée vivent une passion amoureuse, que Claude Lelouch connaît brusquement la gloire en 1966.
Palme d’Or au Festival de Cannes et couronné par deux Oscars, le film étonne par son style pris sur le vif, dû à la spontanéité des comédiens et à la virtuosité d’un filmage en caméra légère.

Cette méthode deviendra la marque de fabrique d’un cinéaste qui se frottera à différents genres, de la comédie sociale comme « Smic, Smac, Smoc » à la fresque historique comme « Toute une vie » en passant par le polar « Le Voyou » en 1970. Adoptant le plus souvent un ton léger, il reste fidèle à la thématique des « Hasards ou coincidences », titre d’un film de 1998.

Claude Lelouch fait tourner les stars du cinéma français comme Catherine Deneuve, Yves Montand ou encore Jean-Paul Belmondo dans « Itinéraire d’un enfant gâté », mais fait aussi régulièrement appel à des comédiens non-professionnels.
Au cours de castings souvent pléthoriques, on note la présence de fidèles tels que Jacques Villeret , Francis Huster et Charles Gérard.

Brouillant les frontières entre réalité et fiction, le cinéaste filme volontiers les femmes de sa vie : Evelyne Bouix, Marie-Sophie L. et Alessandra Martines, dans des films qui font s’entrecroiser les époques et les intrigues sentimentales.

Se lançant régulièrement des paris fous, Claude Lelouch retrace la passion entre Piaf et Cerdan dans « Edith et Marcel », conte une histoire d’amour qui court sur 2000 ans dans « La Belle histoire » et transpose le chef d’oeuvre de Victor Hugo à l’époque contemporaine dans « Les Misérables » en 1994.

Réalisateur, scénariste, producteur, et parfois distributeur, Claude Lelouch se lance en 2004 un nouveau défi en échafaudant une trilogie intitulée « Le Genre humain ». Mais après le cuisant échec du premier volet, il doit renoncer à ce projet.
Il retrouve son actrice principale, Audrey Dana, pour « Ces amours-là », une fresque sentimentale emblématique de son œuvre, à laquelle il pense depuis 40 ans.

En 2011, il fait le bilan de sa carrière au travers d’un documentaire nommé « D’un film à l’autre », dans lequel il dresse un autoportrait composé d’extraits de films, d’interviews et de making-of. En 2014, il revient derrière la caméra pour tourner le long-métrage « Salaud, on t’aime », dans lequel on retrouve deux artistes de légende en tête d’affiche : Johnny Hallyday et Eddy Mitchell.

[Photo : purepeople.com]

Loading...