Edouard Baer

Pays: France

Taille: 175 cm

Poids: 72 kg

Âge: 52 ans

Signe: Sagittaire Sagittaire

L’acteur, réalisateur, producteur et scénariste Édouard Baer est né le 1er décembre 1966 à Paris.

 

Il se fait connaître au début des années 1990 en jouant avec Ariel Wizman les co-animateurs d’émissions sur Radio Nova comme « La Grosse Boule » et « Paroles de Femme ».

 

Il ne tarde pas à décliner son univers loufoque sur Canal + avec le « Centre de Visionnage » où se déploie son goût de l’absurde et de l’improvisation.

Mais Edouard Baer, qui s’était inscrit à 18 ans au Cours Florent, est avant tout comédien. En 1994, il fait sa première apparition à l’écran dans « La Folie douce ». Amant de Sandrine Kiberlain dans « Rien sur Robert », sa carrière décolle en 2001 avec « Betty Fisher et autres histoires » de Claude Miller et « Dieu est grand, je suis toute petite » aux côtés d’Audrey Tautou.

Devant la caméra de ses complices comme Alain Chabat pour « Astérix et Obélix : mission Cléopâtre » et Isabelle Nanty, qui fut son professeur de théâtre, Edouard Baer est alors considéré comme un acteur montant. Son Molière pour la pièce « Cravate club », qui sera adaptée au cinéma en 2002, assoit encore sa popularité.

Edouard Baer réalise un premier long métrage, « La Bostella » en 1999, transposition cinématographique de son « délirium profond ». Cet échecs commercial ne l’empêchent toutefois pas de triompher dans la comédie « Mensonges et trahisons » et de partager, aux côtés de Clovis Cornillac et Olivier Gourmet, l’affiche des prestigieuses « Brigades du Tigre ».

Edouard Baer remonte une nouvelle fois le temps en 2006, et atterrit à l’époque de Molière, où il campe Dorante face à Romain Duris et Fabrice Luchini, dans cette partie romancée de la vie de l’écrivain, signée Laurent Tirard.

Il met a profit son talent d’éloquence pour tenir le rôle du narrateur dans « Les Herbes folles » d’Alain Resnais, dans « Le Petit Nicolas » de Laurent Tirard et dans « Poulet aux Prunes » de Marjane Satrapi.
En 2010, Il varie une fois de plus les plaisirs avec la comédie « Les Barons », le drame historique « Une exécution ordinaire » et la comédie dramatique « Mon pote », dans laquelle il incarne le patron d’un magazine qui se lie d’amitié avec un ancien braqueur (campé par Benoît Magimel) en lui offrant une seconde chance.

En parralèle, l’acteur trouve le temps de prêter sa voix aux films d’animation « Robots » en 2005, « Les Pirates ! » en 2012 et « Phantom Boy » en 2015.

Edouard Baer fait un retour remarqué au cinéma en 2012 en remplaçant Christian Clavier dans le rôle titre d’ « Astérix au service de Sa Majesté » sous la direction de Laurent Tirard. Privilégiant l’univers théâtral, on l’aperçoit sur grand écran e dans la comédie « Les Invincibles ».

[Photo : newspeople.fr]

Loading...