Elie Semoun

Pays: France

Taille: 168 cm

Poids: 67 kg

Âge: 55 ans

Signe: Balance Balance

L’humoriste, acteur et réalisateur Élie Semoun est né le 16 octobre 1963 dans le 13ème arrondissement de Paris.

Passionné de littérature et de poésie, Elie Semoun a déjà écrit à l’âge de 17 ans deux pièces de théâtre ainsi que deux recueils de poèmes : « Le Poémoir » et « Le Plaisantriste ».

Attiré par la scène, il rejoint la troupe de Roger Louret et y rencontre Muriel Robin, avec qui il se produira sur les planches pour « Les Baladins en agenais ». Après un rôle récurrent de coursier en rollers dans la sitcom « Vivement lundi », il fait ses débuts d’humoriste aux côtés de Dieudonné en 1990.

Triomphant au Splendid, au Casino de Paris et au Palais des Glaces avec le spectacle « Elie et Dieudonné en garde à vue », ce duo explosif est des plus médiatisés, mais à la suite de quelques divergences, les deux amis, à l’affiche du « Clone » en 1997, se séparent.
Seul, Elie Semoun remonte sur scène dans « Elie et Semoun », son premier one man show, et réitère le succès de ses “petites annonces“, parues en vidéo, avec son nouveau complice Franck Dubosc.

Entre-temps, il tente une carrière au cinéma, faisant face aux « Trois frères » et aux « Bidochons ». Bernie Bonvoisin le prend sous son aile pour deux longs métrages made in argot : « Les Démons de Jésus » et « Les Grandes bouches », où il campe une petite frappe façon Joe Pesci dans « Les Affranchis ».

Après une première expérience internationale aux côtés de Burt Reynolds dans « Stringer », Elie Semoun se prête au jeu du doublage, donnant de la voix pour les films d’animation « L’Age de glace », « Pollux, le manège enchanté » et « Robots ».
En 2005, Philippe Collin et Anne Villacèque exploitent ses talents dramatiques pour « Aux abois », l’adaptation du roman homonyme de Tristan Bernard, et « Riviera ».

Mais le comédien a déjà d’autres envies, de musique. Il sort un album de variétés françaises en 2007 : « Sur un fil ». Sur scène, son spectacle « Merki » en 2008 est un triomphe.
Hormis de brèves apparitions dans « Astérix aux Jeux Olympiques » et « 15 ans et demi », il faut attendre 2009 pour retrouver Elie Semoun en tête d’affiche d’un long métrage, en l’occurrence l’adaptation ciné des aventures de « Cyprien », son personnage fétiche de geek amateur de blondes à forte poitrine.

Après de courtes apparitions dans « Neuilly sa mère ! » et dans « Bancs publics », Elie Semoun participe de nouveau à un doublage de film d’animation : « Allez raconte! » réalisé par Jean-Christophe Roger.

[Photo : purepeople.com]

Loading...