Forest Withaker

Pays: États-Unis

Taille: 188 cm

Poids: 87 kg

Âge: 57 ans

Signe: Cancer Cancer

L’acteur, réalisateur et producteur Forest Whitaker est né le 15 juillet 1961 à Longview, au Texas.

Diplômé en musique de l’University of Southern California puis étudiant en art dramatique à l’université de Berkeley, Forest Whitaker fait ses débuts dans des séries télévisées des années 1970-1980 telles qu’« Arnold et Willy », « Capitaine Furillo », ou encore « L’Homme qui tombe à pic ».

Il fait ses premiers pas au cinéma en 1982 avec un petit rôle dans « Tag : The Assassination game », et dans la comédie « Fast Times at Ridgemont High », où il donne la réplique à la star montante Sean Penn !

C’est en 1986 qu’il se fait remarquer du grand public, d’abord dans « La Couleur de l’argent » de Martin Scorsese, puis en rejoignant le Vietnam et la compagnie Bravo du « Platoon » d’Oliver Stone.
La consécration arrive en 1988 pour Forest Whitaker, avec « Bird » de Clint Eastwood. Son interprétation du musicien de jazz Charlie “Bird” Parker lui vaut le Prix d’interprétation au Festival de Cannes !

Le physique imposant de Forest Whitaker, qu’il doit à une pratique intensive du football US dans sa jeunesse, lui permet d’intégrer des productions musclées comme « Blood sport », « Blown away », « Panic room » et « Phone game ».

L’année 1995 marque le passage de Forest Whitaker derrière la caméra avec la comédie dramatique « Où sont les hommes? », qui le voit notamment diriger Whitney Houston.
Une expérience qu’il tentera à nouveau en 1998 pour le drame « Ainsi va la vie », avec Sandra Bullock, et en 2004 avec la comédie « Des étoiles plein les yeux », emmenée par Katie Holmes.

En 2005, il passe pour la deuxième fois derrière la caméra d’Abel Ferrara dans « Mary ». Deux ans plus tard, Forest Whitaker est à l’affiche du « Dernier roi d’Ecosse » dans le rôle du sanguinaire général Idi Amin Dada.
Une composition époustouflante qui lui vaut l’Oscar du Meilleur acteur et le Golden Globe du meilleur acteur dans un film dramatique.

En 2013, il tourne sous la direction du Coréen Kim Jee-woon, dans « Le Dernier Rempart », un film d’action explosif emmené par le doyen Arnold Schwarzenegger. La même année, il côtoie les présidents des Etats-Unis, dans « Le Majordome », une fabuleuse traversée de l’histoire dirigée par Lee Daniels, avec un casting de prestige. A Cannes, il présente le violent « Zulu » du Français Jérôme Salle, une plongée dans les rues du Cap, où il forme avec un Orlando Bloom en grande forme un tandem de policiers.

En 2014, on l’aperçoit dans “Les Brasiers de la Colère”, dans la peau d’un dénommé Wesley Barnes, et aussi dans « La Voie de l’ennemi », sous les traits d’un ex-prisonnier persécuté par un shérif vindicatif incarné par Harvey Keitel. Toujours en 2014, il est à l’affiche de la comédie musicale « Black Nativity ».

[Photo : taddlr.com]

Loading...