Gérard Darmon

Pays: France

Taille: 180 cm

Poids: 73 kg

Âge: 71 ans

Signe: Poissons Poissons

L’acteur Gérard Darmon est né le 29 février 1948 à Paris.

Après des études secondaires inachevées et une formation d’art dramatique, Gérard Darmon se produit au café-théâtre durant presque dix ans.

Il débute au cinéma en interprétant un sbire de Fares dans « Les Aventures de Rabbi Jacob » en 1973, mais c’est avec « Diva » et « Le Grand Pardon » qu’il perce comme second rôle.

En tête d’affiche de la comédie dramatique « Les Princes » en 1983, il alterne les genres, passant du film policier comme « On ne meurt que deux fois » à l’histoire d’amour tragique tel que « 37°2 le matin » et au drame historique comme « Pour Sacha ».
L’acteur est fidèle à Claude Lelouch, qui le dirige dans « Il y a des jours… et des lunes » en 1989, « La Belle histoire » en 1992 et « Tout ça… pour ça ! » en 1993.

Durant les années 1990, Gérard Darmon semble privilégier la comédie, un registre qui le rend populaire et sympathique aux yeux du grand public. Ami fidèle d’Alain Chabat, il incarne à ses côtés le commissaire Patrick Bialès dans « La Cité de la peur » et l’architecte Amonbofis dans « Astérix et Obélix : mission Cléopâtre ».
Dès lors, il multiplie les personnages comiques, n’hésitant pas à faire parfois dans l’extravagance : collègue de Patrick Braoudé, amateur de lingerie fine, dans « Amour et confusions » ou petit malfrat dans « Les Grandes bouches », il campe un agent véreux de footballeur dans « 3 zéros » , un gangster “rouillé” dans « Les Parrains », voire un notable homosexuel dans « Pédale dure ».

Tout en restant dans un registre léger, Gérard Darmon aime jouer la carte de l’émotion : ainsi il incarne un homme qui remet en question son rapport immature aux femmes dans « Le Coeur des hommes » ou un père de famille trop protecteur dans « Mariage mixte », avant d’interpréter un cinquantenaire vouant un véritable culte à Charles Aznavour dans « Emmenez-moi ».

Après avoir tourné dans « Le Coeur des hommes 2 » aux côtés de Marc Lavoine, Gérard Darmon le retrouve à l’affiche de « Celle que j’aime » d’Elie Chouraqui. Il rejoint par la suite Jean-Paul Rouve et Maurice Barthélémy, rencontrés sur un sketch des Robins des Bois, pour « Low Cost », une comédie réalisée par Maurice Barthélémy.

[Photo : agencesartistiques.fr]

Loading...