Pablo Pauly

Pays: France

Taille: 180 cm

Poids: 74 kg

Après avoir abandonné ses études, Pablo Pauly a décidé de devenir acteur.

Il fera ses armes grâce au cours Florent, dont la formation va l’emmener des planches de théâtre à sa première série télé en 2011 : « Les Lascars ».

Dans cette production de Canal+, Pablo Pauly y joue le décalé Polo, l’un des héros issus d’une cité HLM qui rêvent de grandeur. La comédie va l’accompagner pour ses premiers au cinéma.

 

Mais c’est d’abord dans des seconds rôles qu’on le voit sur grand écran. Il apparaît très brièvement en chauffeur de navette dans le « Mince alors ! » de Charlotte De Turckheim avant de le voir faire les quatre cents coups avec la bande de Laurent Lafitte dans « 16 ans ou presque ».
Pablo Pauly n’hésite pas à passer d’un style à l’autre et s’essaye à la comédie dramatique dans « De toutes nos forces », sur un fils handicapé et son père qui vont se rapprocher à travers une épreuve sportive.

Mais le jeune comédien revient irrémédiablement à la comédie : certains l’auront vu en 2014 dans l’adaptation de la pièce de théâtre « Amour sur place ou à emporter » où il joue le coloc et meilleur ami de Noom Diawara.
Il croise la route de Sidse Babett Knudsen et Benoît Magimel lors du procès du Médiator dans « La Fille de Brest ».

Pauly retrouve quelques mois plus tard le réalisateur Louis-Julien Petit, avec qui il a tourné dans la comédie « Discount ». Changement de ton dans « Carole Matthieu » où il campe le manager vindicatif et caricatural d’un call-center qui écrase ses employés, sous les yeux d’un médecin de travail jouée par Isabelle Adjani.

C’est lui que l’artiste Grand Corps Malade et le réalisateur Mehdi Idir choisissent pour tenir le rôle principal de « Patients ». Ce film n’est autre que l’adaptation de l’autobiographie du slameur français, qui revient avec beaucoup de justesse, d’émotion et d’humour sur sa rééducation.
Une première pour l’acteur qui décroche là le rôle principal. Loin de la folie des « Lascars », Pablo Pauly doit relever un nouveau challenge : celui de camper un jeune handicapé, qui va apprendre en groupe à trouver l’énergie pour réapprendre à vivre. L’occasion pour lui de “faire passer les émotions” comme jamais.

[Photo : fifa-mons.be]

Loading...