Patrice Leconte

Pays: France

Taille: 178 cm

Poids: 71 kg

Âge: 71 ans

Signe: Scorpion Scorpion

Le réalisateur, scénariste et metteur en scène Patrice Leconte est né le 12 novembre 1947 à Paris.

 

Il intégre l’IDHEC en 1967 et débute dans la réalisation en imaginant de nombreux courts métrages, dont « Le Laboratoire de l’angoisse » et « La Famille heureuse ».

 

C’est en 1975 qu’il met en scène son premier film : « Les Vécés étaient fermés de l’intérieur » avec Coluche et Jean Rochefort dans les rôles principaux.

Sa rencontre avec l’équipe du Splendid va booster sa carrière de cinéaste ! La troupe lui propose en effet de porter à l’écran sa pièce « Amours, coquillages et crustacés », qui deviendra en 1978 « Les Bronzés ».

Le triomphe public est telle qu’une suite, « Les Bronzés font du ski », voit rapidement le jour. Sur sa lancée, Patrice Leconte co-écrit trois autres comédies populaires : « Viens chez moi, j’habite chez une copine », « Ma femme s’appelle reviens » et « Circulez y’a rien à voir ».

En 1985, Patrice Leconte change de registre en optant pour le film de braquage musclé avec « Les Spécialistes », joués par Gérard Lanvin et Bernard Giraudeau. En 1987, il réalise le drame « Tandem », formé par Gérard Jugnot et Jean Rochefort.

Il s’adonne au film d’auteur avec l’inquiétant « Monsieur Hire », sélectionné à Cannes, « Le Mari de la coiffeuse », couronné du Prix Louis Delluc, et « Ridicule », qui remporte une nomination à l’Oscar du Meilleur film étranger !

En 1997, il réunit pour la première fois depuis « Borsalino », Alain Delon et Jean-Paul Belmondo.

Tournant avec une régularité exemplaire, Patrice Leconte entame en 2004 un nouveau virage artistique avec le documentaire « Dogora ouvrons les yeux », simplement porté par la musique symphonique d’Etienne Perruchon, avant d’effectuer un surprenant retour aux sources avec « Les Bronzés 3 amis pour la vie » en 2005.

Ne quittant pas le registre de la comédie, le réalisateur retrouve Daniel Auteuil, qu’il filme aux côtés de Dany Boon dans « Mon meilleur ami », avant d’apparaître au casting de « Mes stars et moi », et de plonger Benoît Poelvoorde et Olivia Bonamy en pleine « Guerre des miss ».

Alors qu’il enchaînait jusque-là les films, il fait une pause et publie en 2011 un livre d’entretiens au titre amusant et provocateur, « J’arrête le cinéma », qu’il a écrit alors que son envie de réaliser s’effilochait.
Finalement réconcilié avec le 7e art, il revient sur les écrans au même moment avec un film plus personnel et intimiste, « Voir la mer ». Touche-à-tout, il décide la même année de se lancer dans l’animation avec l’adaptation du best-seller de Jean Teulé, « Le Magasin des suicides ».

En 2014, il renoue avec la comédie, avec l’adaptation cinématographique d’une pièce de théâtre à succès, « Une heure de tranquillité », où il retrouve Christian Clavier.

[Photo : commeaucinema.fr]

Loading...