Pierre-François Martin Laval

Pays: France

Taille: 184 cm

Poids: 77 kg

Âge: 50 ans

Signe: Cancer Cancer

L’acteur, réalisateur et metteur en scène Pierre-François Martin Laval, (dit PEF) est né le 25 juin 1968 à Marseille.

Il a étudié la comédie au Cours Florent aux côtés d’Isabelle Carré et a intégré au début des années 1990 la troupe comique des Robin des Bois.

Que ce soit sur la chaîne Comédie ou dans l’émission Nulle Part Ailleurs, il crée plusieurs personnages burlesques tels que Richard Coeur-de-Lion, Pouf le Cascadeur, le flic Van Loc ou encore Monsieur Merdocu.

Au cinéma, Pierre François Martin-Laval multiplie d’abord les courtes apparitions comme dans « Serial Lover », « Trafic d’influence », « La Fille sur le pont » et « Les Frères Soeur », puis, profitant du succès des Robins des Bois, il s’affirme peu à peu à l’écran et impose un personnage enfantin, benêt, voire lunaire.

Il joue aux cotés de Daniel Prévost dans « La Vérité si je mens ! 2 » en 2001, il est lanceur catapulteur dans « Astérix et Obélix : mission Cléopâtre » en 2002, aux côtés d’Eric et Ramzy dans « La Tour Montparnasse infernale » et d’Edouard Baer dans « Le Bison » en 2003.

Après avoir prêté sa voix à la girafe du film d’animation « La Prophétie des grenouilles » en 2003, Pierre François Martin-Laval retrouve en 2004 ses complices des Robin des Bois pour la comédie préhistorique « RRRrrrr !!! ».

En 2006, Pef s’illustre dans « Un ticket pour l’espace », mais crée surtout la surprise en imposant à travers son premier long métrage, le romantique « Essaye-moi », un univers à la fois burlesque et poétique qu’on ne lui connaissait pas.

Son public le retrouve trois ans après dans « King Guillaume », sa deuxième réalisation tout aussi déjantée. En 2010, il met en scène « Spamalot » au théâtre, une comédie musicale basée sur le film Monty Python, sacré Graal, pour ensuite jouer aux côtés de Marc Lavoine et Léa Drucker dans « Les Meilleurs amis du monde ».

L’année suivante le voit monter une pièce de Philippe Elno « Simplement Complexe » au théâtre de la Comédie Française, avant de donner la réplique à Clovis Cornillac pour les besoins d’ « Une folle envie ».
En 2012, il prête sa voix à l’un des clients dépressifs du « Magasin des suicides » de Patrice Leconte, qu’il retrouve plus de dix ans après « La Fille sur le pont ». Il participe ensuite activement à l’arrivée des bandes dessinées françaises sur grand écran en jouant le père du cancre « Ducobu » et en donnant chair aux Profs délurés de Pica et Erroc, portant pour l’occasion la triple casquette de réalisateur, scénariste et acteur.

[Photo : zimbio.com]

Loading...